8/11/2003 : Fraser Island

8/11/2003 : Fraser Island  

 

Il a plu toute la nuit, et le ciel est bien couvert : ça nous promet une « belle » journée ! Une navette nous emmène jusqu’au port (il est 8h) où nous embarquons pour 45 mn de traversée.

L’île n’est praticable qu’en 4X4. Il n’y a pas de routes, seulement des pistes sableuses.

Fraser Island est la plus grande île de sable au monde : 120 kms de long sur 15 kms de large. On imagine un gros tas de sable immergé dans l’eau ! Erreur : l’île est recouverte d’une végétation abondante. On y trouve aussi des lacs d’eau douce (plus de 200), où l’on peut se baigner. On ne peut pas se baigner dans la mer car il y a de forts courants sous-marins et des requins, mangeurs d’hommes ! Brrrh !

         

La faune est importante (dingos, serpents, reptiles, oiseaux…) mais on n’a pas eu l’occasion de l’apercevoir !

         

On se baigne à Eli Creek, le plus grand ruisseau de la côte est de l’île, uniquement alimenté par l’eau de pluie. L’eau est un peu fraîche, mais c’est bien agréable !

         

 

          

On roule un bon moment sur la plage qui s’étend à perte de vue. Bien sûr, on fait quelques photos : de l’épave rouillée du Maheno, paquebot échoué en 1935, puis des Knifeblade Sandblow, immenses rochers de sable ocre sculptés par le vent. On fait une petite halte au Lake Allom, perché sur une dune, où l’on aperçoit de petites tortues d’eau douce.

         

 

Fraser Island, la plus grande île de sable au monde, située dans le Queensland en Australie. Cette île est accessible uniquement en 4×4 ou à pied. Dans ce film, vous verrez le lac McKenzie, les dingos, la plage de 75 milles, la gare centrale, Pile Valley, l’épave du SS Maheno, le lac Wabby, Hammerstone Sandblow, le lac Allom et bien plus encore…

         

On a traversé la Rain Forest avec ses palmiers et eucalyptus géants, d’un vert éclatant. La forêt tropicale est très humide, comme son nom l’indique, (et en plus, il pleut aujourd’hui !) et les arbres y poussent en quantité impressionnante.

       

Un peu déçus de ne pas avoir vu les fameuses « Cathedral » de sable multicolore qui se dressent sur la plage !

Et l’on rentre vers 18h, en restant sur notre faim, d’autant que le soleil n’était pas de la partie, et qu’on a eu un gros orage au moment du repas !

 

Pour marque-pages : Permaliens.



                                                   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.